2007-04-09T23:00:00+02:00

Soins IDE auprès de patients sous corticothérapie

Publié par Poupyk
Soins IDE auprès de patients sous corticothérapie
 
Généralité de physiologie
Le cortisol et ses analogue sont appelé glucocorticoïde.
Les corticoïdes sont utilisé en thérapeutique pour 3 actions :
 -  anti-inflammatoire,
 -  immunosuppresseur,
 -  traitement adjuvant dans les thérapies du cancer.
Le cortisol est sécrété par les glandes surrénales sous l’influence de l’hypophyse.
Toute baisse du cortisol plasmatique va stimuler la sécrétion de l’ACTH puis stimuler la sécrétion de cortisol.
Toute augmentation du cortisol va diminuer la sécrétion d’ACTH.
 
Récapitulatif des effets sur le métabolisme
 
  Nature de l’effet
Glucides
F Mise en réserve du glucose dans le foie sous forme de glycogène ( glycogénèse),
F Diminution de la sécrétion d’insuline.
Protéines
¤ Fonte de la masse musculaire,
¤ Atrophie du tissu conjonctif,
¤ Diminution de la matrice osseuse,
¤ Diminution de la croissance osseuse chez les enfants.
Lipides
F Redistribution des graisse (lente) et accumulation au niveau du cou, joue, …,
F Hyperlipidémie par augmentation des triglycérides dans le sang.
Eau et électrolytes
¤ Rétention de sodium : œdème pour rétention d’eau et HTA,
¤ Excrétion accrue du potassium.
Métabolisme phosphocalcique F Déminéralisation osseuse.
Système nerveux ¤ Effet stimulant.
Tube digestif
F Diminution de la production mucus,
F Diminution de la production de la muqueuse.
Système sanguin
¤ Augmentation du nombre de globule rouge,
¤ Augmentation de la viscosité.
 
Administration des corticoïdes
Les corticoïdes peuvent être administré :
 => par voie général (per os, IM, IV, …)
  ¤ CELESTENE® (Per os)
  ¤ CORTANCYL® (Per os)
  ¤ SOLUPRED® (Per os)
  ¤ KENACORT® (Injectable)
  ¤ BETNESOL® (Injectable)
  ¤ SOLUDECADRON® (Injectable)
 
 => par voie locale
  ¤ Percutané : crème, pommade (BETNEVAL®, NERSONE®, …)
  ¤ Bronchique : aérosol (BECOTIDE®, PULMICORT®, …)
  ¤ Ophtalmique : collyre (CEBEDEX®, FLUCON®, …)
  ¤ Intra-articulaire : infiltration (BETNESOL®, HYDROCORTANCYL®, …)
 
L’administration dépend de la pathologie tout comme sa durée.
Les effets secondaires sont plus important si le traitement est long.
 
Soins IDE
Administration : au moment des repas et de préférence le matin pour limiter l’action frénatrice des corticoïdes sur l’axe hypotalamo-hypophysaire. Si forte, répartir la prise en 2 prise. Pour les enfants, le traitement peut être pris un jour sur deux.
 
Conseil au patient : prendre régulièrement ses médicaments aux heures indiquées respecter la durée du traitement, ne pas associer une automédication sans avis médical. Attention, il y a une augmentation des effets des anticoagulants.
Si traitement au long cours risque d’insuffisance surrénalienne à urgence médicale grave (signes d’insuffisance surrénalienne : anorexie, perte de poids, vomissement, nausées, personne dans le vague, peut aller jusqu’à l’arrêt cardiaque).
Il est important de connaître le poids du patient avant la mise en place du traitement et surveiller la prise de poids pendant le traitement. Chez l’enfant une surveillance de la taille est tout aussi important.
Il est important de surveiller le risque d’hypertension artérielle, de la kaliémie, il faut indiquer au patient qu’il devra suivre un régime sans sel et limiter ses apports en potassium (pas de fruit riche en potassium).
Il y a également un risque de lithiase, risque d’ulcère, risque d’œsophagite, risque de douleur gastrique, dans ces derniers cas le médecin pourra prescrire des protecteurs gastriques qui seront à prendre à distance de la prise de corticoïdes car ils ont la propriété d’éviter une diminution de l’absorption digestive. Attention de ne pas laisser une plaie se surinfecter.
Surveiller les modifications de l’humeur du patient (surexcitation, trouble du sommeil, syndrome dépressif, …).
Surveiller également l’état de la peau (apparition de vergetures, fragilité capillaire et cutanée).
Chez la personne âgée, faire attention au risque d’ostéoporose, donc il faudra augmenter les apports de calcium par des aliments riches en laitage et protides.
Chez le diabétique sous traitement (insuline ou glucophage) et aux personnes prédisposées au diabète, le régime pauvre en sucre rapide et pauvre en graisse est de rigueur.
Chez la femme, l’allaitement est fortement déconseillé, les corticoïdes sont sans effet tératogène pour les grossesses mais il est important d’avoir un avis médical.
La voie locale expose au même risque que la voie générale.

 Ce cours est le fruit de ma prise de note.
Mes cours ne se substituent en aucun cas à votre prise de note à vos cours.
Je décline toute responsabilité directe ou indirecte dans l'usage pouvant être fait de cet article.
© Poupyk ©
 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog